DJ Ari

Biographie

Je suis un DJ passionné qui a commencé à mixer en 2001 et qui est toujours actif aujourd'hui. À l'époque, je me concentrais principalement sur les genres musicaux tels que le Hip-Hop, le Break, la 2 Step et le Garage. Mes débuts dans le monde du DJing ont été modestes, alors je me rendais chaque semaine dans un magasin de streetwear appelé "Funky," où ils avaient un DJ booth disponible pour passer des disques. J'y passais des après-midi entières à m'entrainer et à partager ma passion musicale.

En 2003, j'ai eu ma première opportunité de mixer lors d'une soirée Hip-Hop organisée par le gérant du magasin. Depuis ce jour, ma passion pour faire danser les gens n'a cessé de grandir, et j'ai développé une envie constante de mixer.

Pour me perfectionner, j'ai finalement investi dans mes premières platines en vendant un peu de marijuana. Cela m'a permis de mixer tous les jours et de me faire une place dans les bars populaires de Mons pendant les week-ends, en me spécialisant dans différents styles de musique pour être polyvalent dans les établissements et en acquérant une solide culture musicale.

De 2005 à 2008, j'ai eu l'occasion de me produire dans plusieurs pays tels que la France, les Pays-Bas, l'Angleterre, l'Écosse, la Roumanie, l'Allemagne, .... Cependant, en 2008, ma vie a pris un tournant bouleversant lorsque j'étais en Afghanistan pour le compte du ministère de la Défense et que j'ai appris le décès de mon père des suites d'un cancer.

À mon retour en Belgique, je me suis engagé dans une cause qui me tenait à cœur en décidant de donner ma prime de mission à la fondation contre le cancer. Cependant, ma compagne de l'époque m'en dissuada et suggéra d'organiser des soirées en leur faveur. Nous avons ainsi organisé quatre soirées dans le but de collecter des fonds.

Vers la fin de l'année 2010, une nouvelle salle de concert a fait son apparition en ville, offrant une opportunité pour importer les styles de musique que j'aimais et organiser des soirées électroniques alternatives.

En 2011, le concept "Get Mad" est né, avec des soirées proposant une variété de genres musicaux électroniques allant de l'Electro à la Drum & Bass en passant par l'Electro Swing. En parallèle, j'ai également développé le concept "THC," proposant des soirées axées sur la Techno, la Deep et la House, mettant en avant des artistes et DJ's aux collections de disques bien fournies pour un public avide de découvertes musicales.

En 2016, j'ai eu l'opportunité de devenir le concepteur et directeur artistique du "Lotto Mons Club," une salle de concert locale.

À ce jour, j'organise moins d'événements, en moyenne un ou deux par an, car je me suis également tourné vers la composition musicale depuis 2011. Sous les pseudonymes "Jo Le Terrible" pour la musique électronique en général et "Ari" pour la tech-house, je m'épanouis artistiquement en explorant divers styles musicaux en fonction de mes humeurs et de mes envies. Cependant, je suis particulièrement impliqué dans le projet "Ari."
  • Tech House
  • Tech-house
  • Deep Techno
  • Techno
  • Melodic
  • House
  • Mons

Contacts et médias

Retrouvez ici les plateformes sur lesquelles l'artiste est présent·e

Vidéos

Galerie de l'artiste

Biographie

Je suis un DJ passionné qui a commencé à mixer en 2001 et qui est toujours actif aujourd'hui. À l'époque, je me concentrais principalement sur les genres musicaux tels que le Hip-Hop, le Break, la 2 Step et le Garage. Mes débuts dans le monde du DJing ont été modestes, alors je me rendais chaque semaine dans un magasin de streetwear appelé "Funky," où ils avaient un DJ booth disponible pour passer des disques. J'y passais des après-midi entières à m'entrainer et à partager ma passion musicale.

En 2003, j'ai eu ma première opportunité de mixer lors d'une soirée Hip-Hop organisée par le gérant du magasin. Depuis ce jour, ma passion pour faire danser les gens n'a cessé de grandir, et j'ai développé une envie constante de mixer.

Pour me perfectionner, j'ai finalement investi dans mes premières platines en vendant un peu de marijuana. Cela m'a permis de mixer tous les jours et de me faire une place dans les bars populaires de Mons pendant les week-ends, en me spécialisant dans différents styles de musique pour être polyvalent dans les établissements et en acquérant une solide culture musicale.

De 2005 à 2008, j'ai eu l'occasion de me produire dans plusieurs pays tels que la France, les Pays-Bas, l'Angleterre, l'Écosse, la Roumanie, l'Allemagne, .... Cependant, en 2008, ma vie a pris un tournant bouleversant lorsque j'étais en Afghanistan pour le compte du ministère de la Défense et que j'ai appris le décès de mon père des suites d'un cancer.

À mon retour en Belgique, je me suis engagé dans une cause qui me tenait à cœur en décidant de donner ma prime de mission à la fondation contre le cancer. Cependant, ma compagne de l'époque m'en dissuada et suggéra d'organiser des soirées en leur faveur. Nous avons ainsi organisé quatre soirées dans le but de collecter des fonds.

Vers la fin de l'année 2010, une nouvelle salle de concert a fait son apparition en ville, offrant une opportunité pour importer les styles de musique que j'aimais et organiser des soirées électroniques alternatives.

En 2011, le concept "Get Mad" est né, avec des soirées proposant une variété de genres musicaux électroniques allant de l'Electro à la Drum & Bass en passant par l'Electro Swing. En parallèle, j'ai également développé le concept "THC," proposant des soirées axées sur la Techno, la Deep et la House, mettant en avant des artistes et DJ's aux collections de disques bien fournies pour un public avide de découvertes musicales.

En 2016, j'ai eu l'opportunité de devenir le concepteur et directeur artistique du "Lotto Mons Club," une salle de concert locale.

À ce jour, j'organise moins d'événements, en moyenne un ou deux par an, car je me suis également tourné vers la composition musicale depuis 2011. Sous les pseudonymes "Jo Le Terrible" pour la musique électronique en général et "Ari" pour la tech-house, je m'épanouis artistiquement en explorant divers styles musicaux en fonction de mes humeurs et de mes envies. Cependant, je suis particulièrement impliqué dans le projet "Ari."
  • Tech House
  • Tech-house
  • Deep Techno
  • Techno
  • Melodic
  • House
  • Mons

Vidéos

Galerie de l'artiste

Contacts et médias

Retrouvez ici les plateformes sur lesquelles l'artiste est présent·e